jeudi 11 juillet 2019

EXPOSITION TOUTES VOILES DEHORS !

EXHIBITION by François Chevalier

DINARD: June 15 to September 29, 2019

Villa "Les Roches Brunes" et ses jardins


EXPOSITION par François Chevalier
DINARD : 15 Juin au 29 septembre 2019
Villa "Les Roches Brunes" et ses jardins


Si les voiliers se laissent voir depuis les rivages, et ravissent nos yeux et notre imagination, il est assez rare de pouvoir pénétrer dans leur histoire ou leur immense diversité. Il n’est pas question de couvrir cette épopée dans la Villa « Les Roches Brunes », toutes les villas de la Malouine n’y suffiraient pas. Grâce à des prêts de collectionneurs, des familles de navigateurs, de quelques musées régionaux, et des collections de trois des plus riches yacht clubs sur l’hexagone, il a été possible de faire un tour d‘horizon des débuts de la plaisance et de montrer quelques grandes personnalités de cet univers qui ont fréquenté la Côte d’Émeraude. 

La voile est le domaine où la vitesse a le plus progressé depuis un demi-siècle, aussi, nous ferons un tour chez ceux qui courent autour de la planète ou partent de Saint-Malo tous les quatre ans pour rejoindre les Antilles. Puis, nous ferons un hommage à Eric Tabarly, et à ceux qui agissent pour la préservation de notre milieu marin. Nous terminerons avec les voiliers qui volent, de plus en plus nombreux, sachant que chacun de ces objets nous raconte une histoire et nous rapproche de cet univers qui nous est cher. 
Paris, le 23 mai 2019 

François Chevalier 
Commissaire de l’Exposition 


Deux voiliers ornent le parvis de la villa, un Chat, ce petit quillard a été l’enfant chéri des régates Dinandoises pendant cinquante ans, et un Moth, nommé Moth A.L.U., lancé en 1948, conçu et construit par jacques Gouget, ingénieur des Arts et Métiers parisien, qui regorge d’inventions. Un béquet sur l’arrière de la coque lui donne des ailes dans la brise, et il est entouré de déflecteurs pour limiter les embruns sur les équipiers. De plus, il est insubmersible et sa dérive comporte un trou où se fixe son chariot de plage. Cette série a l’avantage d’être à restriction, seuls la longueur, 3,35 mètres, et la surface de voilure sont limités, ce qui a donné une foule de variantes. Ses derniers développements nous sont venus d’Australie, et depuis, ils se sont transformés en libellules à foils.


QUELQUES SUJETS ABORDES PAR L'EXPOSITION


Plan de voilure et plan de pont du Chat, a été adopté dès 1922 par les plaisanciers Malouin, puis l’année suivante par le Yacht Club de Dinard 
Dessins de ©François Chevalier.


Plan de voilure et plan de pont du Monotype de Dinard, conçu par l’américain Charles Davis en 1898 Dessins de ©François Chevalier.

Coque du Lili 
Voilier de la série des 30 mètres carré conçu par Gustave Caillebotte en 1891. 
Réalisation de Patrick Bigand 
©Patrick Bigand 

Coupe 1834 
Cette pièce d’orfèvrerie en argent massif poinçonnée de J. Bernard, à Londres, a été remise au yacht Maria, propriété de M. Georges Sherlock, vainqueur de la Beaumaris Regatta, en 1834 
©Yacht Club de Monaco 

Silhouette de la goélette America, 
vainqueur de la course autour de l’Ile de Wight en 1851 
Dessin de ©François Chevalier 

Joliette 1865 
Louis François Prosper Roux : “Joliette gagnant le 1er Prix de Monaco le 20 avril 1865“, gouache 
©Yacht Club de Monaco 

Virginie Hériot - © YCM 

Olympus Photo 
Silhouette du premier vainqueur de la Route du Rhum, en 1978 Olympus Photo – 
Dessin de ©François Chevalier 

Les voiliers qui volent...

The Mule 3 vues 
Trois vues du nouveau prototype pour la Coupe de l’America 2021 à foils, The Mule, Modèle réduit des futurs AC75, conçu par le Design Team d’American Magic, défi du New York Club 
Dessins de ©François Chevalier 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire