vendredi 21 novembre 2014

LA SAGA DES RUNA











C'est une aventure un peu folle, mais irrésistible,
car elle implique avant tout des hommes liés par l'amitié. 
C'est l'histoire d'une passion commune, 
une chronique marquée par l'amour de l'art 
et de la culture que j'ai tenu à rapporter. 
Voici La Saga des Runa...

Yves Carcelle (1848-2014)


Le Livre est en souscription jusqu'au 4 décembre 2014

Pour acheter le livre, aller sur le site : http://www.lasagadesruna.com


Je viens de mettre un point final à mon dernier livre : LA SAGA des RUNA. Il s’agit d’un ouvrage dont Yves Carcelle, l’ancien PDG de Louis Vuitton, m’avait confié l’écriture.


Yves était tombé sous le charme des créations d’un danois, architecte de profession, yacht designer occasionnel et passionné de navigation hauturière, amoureux et chantre d’une nature sauvage, membre du prestigieux Royal Danish Yacht Club : Gerhard Rønne (1879-1955), qui n’a, en tout et pour tout, dessiné que 10 voiliers dont 7 Runa !

Gerhard Peter Rønne ©Jacques Taglang

En 2009, Yves Carcelle est tombé sous le charme des créations de Rønne. Il a ainsi acquis le yawl Runa IV (1918) et le cotre Runa VI (1927) et les a magnifiquement fait restaurer par le chantier du Guip, à Brest.

Le yawl Runa IV (1918) peut après sa mise à l'eau après restauration au chantier du Guip, juin 2011 ©Nigel Pert

Le cotre Runa VI (1927), peu après sa mise à l'eau au chantier du Guip, mai 2013 ©Nigel Pert

La Saga des Runa rapporte fidèlement cette histoire qui permettra au lecteur de voyager sur les mers Baltique, du Nord, dans la Manche, en passant par la baie de San Francisco ou le long des rives brumeuses de Mystic, Rhode Island, avant de cingler sur la route des Vikings pour longer les côtes portugaises et sillonner enfin les flots de la Méditerranée…

Les hommes et les femmes qui ont croisé à bord des Runa, modestes passionnés ou personnalités plus en vue – un ex-commodore du Royal Yacht Squadron, le fils d'un prestigieux pâtissier français, un grand financier portugais – nous font découvrir ces petits canots pleins de charme.

Runa (1910). Premier du nom. Il est désormais le voilier amiral du musée danois du Yachting, à Svendborg

Le rêve d’Yves Carcelle était de retrouver tous les bateaux de Gerhard Rønne – cinq sont aujourd’hui en état de naviguer – dont le premier, Runa (1910) et deux existent toujours mais nécessitent d’importants travaux. 


Plans originaux de Runa (1910) 

De nombreux indices laissent penser qu’il serait possible de retrouver les trois derniers… Un incroyable pari qui très certainement, un jour deviendra réalité.

Il faut en outre savoir que dans le domaine du yachting, ces « petits » bateaux n'ont jamais fait l'objet d'une étude aussi développée et approfondie.

De plus, Gerhard Rønne fut notamment l'ami de Knud Degn (1880-1965), médaille d'argent aux Jeux olympiques du Havre (France) en 1924 et du peintre de Marine Sigurd Kielland-Brandt (1886-1964).

Runa VI peint par Sigurd Kielland-Brandt ©Jacques Taglang

Il a baptisé ses propres voiliers Runa (il s'en dessina à titre personnel 6 unités), expliquant ainsi le choix de ce mot : « C'est un nom que j'ai trouvé en moi. Il signifie rune ... C'est un rien mystique. Et j'ai conscience qu'il sonne bien. »

Plan de voilure de Runa VI. ©François Chevalier. François a redessiné les plans (lignes, couples et voilure) de TOUS les bateaux conçus par Gerhard Rønne. Une collection unique !

Le livre retrace en détail la restauration de Runa IV et de Runa VI menée par le Chantier du Guip. 

Runa VI tel qu'il a été récupéré par la chantier du Guip en 2011... ©Michel Le Coz

Runa VI en cours de restauration au Guip. ©Nigel Pert

Difficile de concevoir univers plus merveilleux que le chantier du Guip à Brest pour envisager et assurer la renaissance de Runa IV et de Runa VI

Yann Mauffret, l'emblématique animateur du chantier du Guip, à Brest

En effet, Le Guip est un lieu rare, habité par des hommes enthousiastes, forts d’une solide culture maritime, dont l’excellence est le maître mot.Yann Mauffret en est le lumineux animateur.

©Nigel Pert. Yves Carcelle en septembre 2013 à Saint-Tropez, à la barre de Runa VI

Les magiciens du Guip ont redonné vie aux deux Runa d’Yves Carcelle…
En découvrant son Runa VI pour la première fois à l’eau, il avait murmuré, ému :
« Je me sens comme un gosse qui vient de découvrir le jouet qu’il attendait depuis longtemps : fébrile et impatient. »

Jacques Taglang

Lien pour acquérir le livre : http://www.lasagadesruna.com/


Les photos de Nigel Pert illustrent abondamment le livre.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire