mercredi 21 mars 2012

ARTEMIS RACING - ARTEMIS - ARTEMIS WING - AC72 WING - AC72 AILE


ARTEMIS WING


ARTEMIS RACING
AMERICA’S CUP
34th AMERICA’S CUP
AC72 WING
AC72 Aile
CATAMARAN
MULTIHULL
MULTICOQUE
ORMA 60
GITANA XII

21 mars 2012 

ARTEMIS en tête !

Le team suédois d’Artemis Racing – challenger of record du 34e défi de l’America’s Cup – est entré dans l’histoire le mardi 13 mars dernier ! Aux environs de 11 heures du matin...

Artemis est en effet l’équipe qui a testé la toute première aile monumentale qui équipera les catamarans AC 72 de la prochaine America’s Cup de 2013 à San Francisco !

A l’évidence cette démarche stratégique est plus que pertinente dans la mesure où beaucoup reste à découvrir concernant ce type de gréement. Elle est aussi originale dans la mesure où ce test s’effectue sur un trimaran et non un catamaran, l’ex-Gitana XII, ex-Bonduelle, un plan Van Peteghem/Laurent Prévost - VPLP - mis à l'eau en 2000 pour le compte de Jean Le Cam – un ORMA de 60 pieds rallongé pour les besoins de la cause à 72 pieds.

A l’inverse des autres concurrents qui ont, semble-t-il, préféré effectuer des essais à plus petite échelle (AC45 entre autres), les Suédois ont directement opté pour l’échelle UN !

Il faut avouer que cette aile en grandeur – conforme à la jauge des AC72 – est impressionnante. Il suffit de regarder le plan détaillé (établi par François Chevalier d’après les premières photos) ! Ce chef d’œuvre technique, presque entièrement réalisé en fibre de carbone, a nécessité 35.000 heures de travail (conception, simulations, essais, réalisation).

©François Chevalier

L’aile culmine à 40 mètres de haut pour une surface de 260 m2, sans compter les voiles d’avant. C’est une structure en trois parties : un mât aile sur pivot sur lequel s’articule une premier volet lui-même suivi d’un second volet. On imagine le rendement et l’efficience d’un tel dispositif.

Soucieux de gagner du temps sur leur planning, les hommes d’Artemis ont décidé de tester en grandeur leur aile sur un trimaran qu’ils ont toutefois modifié pour se rapprocher le plus possible de la configuration d’un AC72. Ainsi les flotteurs ont été rallongés – au moins leur partie avant – en respectant le profil du futur catamaran (étraves inversées notamment et sections).

S’agissant du bras avant qui relie le flotteur à la coque centrale, son positionnement respecte quasiment ce qui est prévu par la jauge des AC72, le bras arrière étant presque la norme.

En ce qui concerne la dérive placée sur chacun des flotteurs du trimaran, elle est conforme aux exigences de la jauge des AC72. En effet, elle ne peut que coulisser verticalement (aucune bascule n’est possible, aucun volet n’est autorisé). La dérive peut toutefois être courbe ou en T. Il est certain que les études en matière de dérive faisant office de foil qui seront effectués sur les AC72 profiteront à tous les multicoques. On peut facilement imaginer que les défis auront des dérives adaptées à chaque plage de vitesse en fonction de la météo. 

Patron d’Artemis Racing, Paul Cayard explique cette option originale : « Nous avons choisi l’option dite à l’échelle UN. C’est une décision dévoreuse de temps mais elle nous permet de faire des testes et de nous entrainer pour apprendre comment manœuvrer cette puissante aile. Avant la performance, il en va de la sécurité de notre équipe. »

François Chevalier et Jacques Taglang



2 commentaires:

  1. Merci pour votre inscription chez moi à CupExperience. J'aimerais discuter avec vous la possibilité de promouvoir vos oeuvres sur mon site, et d'utiliser quelques dessins.

    Et une question: pourquoi indiquez-vous que Reliance était un Class J?

    Resolute, ACYD, Nathanael G. Herreshoff, Cotre aurique, 1914/20, 32,51 m
    A0 : V, Lines

    Resolute, Class J, Nathanael G. Herreshoff, Cotre aurique, Cotre, 1914/20/29, 32,51 m
    A0 : V, Lines

    RépondreSupprimer
  2. Pas de problème, je vais vous contacter demain ou mieux ce week end.
    Reliance n'était bien sûr pas un J Class, mais les plans sont dans notre livre J Class.
    Idem pour Resolute dont les plans sont dans ACYD (America's Cup Yacht Designs) et dans J Class...
    La source de tous nos plans est indiquée en "italic" et correspond au titre du livre.
    ABYD = American & British Yacht Designs

    Bien cordialement,
    Jacques

    RépondreSupprimer