Pages

mercredi 1 juin 2022

U L T I M

DERNIÈRES ÉVOLUTIONS DES ULTIM
ANALYSE 


GITANA 17
©François Chevalier Juin 2022

À chaque fois qu’un voilier remarquable sort de chantier, je suis tenté d’en étudier les formes afin de les comparer avec celles de ses concurrents directs. Voilà cinq ans déjà, je regardais la mise à l’eau de l’Ultim, 32 mètres x 23 mètres, Gitana 17. Mais je reculais devant la tâche. Il s’agit de formes si tendues que j’hésitais à me lancer dans cette analyse.

Avec le lancement l’année dernière de deux Ultim, Banque Populaire XI et SVR-Lazartigue, il devenait indispensable de s’arrêter quelques instants sur l’évolution architecturale de ces impressionnants trimarans volants.


GITANA 17


Les études du Gitana 17, appelé alors Maxi Edmond de Rothschild, ont débuté dès 2014, avec une mise en chantier en octobre de l’année suivante. Il bénéficie de l’expérience et du talent de l’architecte Guillaume Verdier en matière de multicoques volants. Les études de foils, en particulier l’aile de raie sur la dérive centrale et les safrans rétractables porteurs, ont été testées sur le MOD 70, Gitana 15, qui deviendra le Maserati aux nombreux records de Giovanni Soldini.


Par rapport au voilier mis à l’eau en juillet 2017, de nombreuses modifications ont été rapportées, comme le carénage des bras, les appendices et l’aérodynamique en générale. Les bras sont orientés sur l’avant des flotteurs, afin de diminuer l’impact en mer formée. Le cockpit, en avant du bras arrière, s’inspire des derniers IMOCA. 


GITANA 17 (2017-2022)
©François Chevalier Juin 2022



BANQUE POPULAIRE XI



Banque Populaire XI est le fruit du développement du précédent IX détruit lors de la Route du Rhum 2018, sa première course. Dès janvier 2019, le sponsor annonce le lancement d’un nouveau Ultim, toujours avec VPLP. 


BANQUE POPULAIRE XI
©François Chevalier Juin 2022


Il est équipé de foils et de safrans de dernière génération. Les études ont surtout porté sur l’aérodynamique, en particulier sur le pont, le roof et le cockpit. Les flotteurs sont sortis des mêmes moules que ceux de Sodebo Ultim 3. La structure des bras en X permet de recentrer les poids.


BANQUE POPULAIRE XI
©François Chevalier Juin 2022



SVR-LAZARTIGUE


SVR-Lazartigue a dès sa première apparition créé la surprise. Un pont flush deck, avec trois endroits pour barrer à vue, deux cockpits de chaque côté type aviation, en arrière du pied de mât, équipé de volant type AC50, et un central derrière le bras arrière. Pour cet Ultim, VPLP est parti d’une feuille blanche, avec l’aval de François Gabart, désireux de renouveler le genre. Le pont offre une surface plate qui permet de descendre la bôme à ras en faisant effet de plaque, comme sur les multicoques de l’America’s Cup. 


SVR-LAZARTIGUE
©François Chevalier Juin 2022


La structure a été simplifiée afin de réduire les poids, les deux bras sont volontairement perpendiculaires à la coque centrale, afin d’en réduire la longueur et la section. Des trois Ultim analysés, le mât est le plus en arrière, afin de reculer le centre de poussée.


SVR-LAZARTIGUE
©François Chevalier Juin 2022



GITANA 17 - COQUE CENTRALE


La coque centrale est exceptionnellement pincée. Elle présente des fonds très plats, une ligne de quille tendue, surtout sur l’arrière, la volonté est de planer le plus tôt possible. La flottaison étroite, dont la largeur maxi se situe très en arrière, avant le bras arrière, augmente la finesse de pénétration dans l’air et l’eau. 


GITANA 17 - COQUE CENTRALE
©François Chevalier Juin 2022

Avec un volume de coque relativement réduit, la surface développée de l’ensemble permet d’en diminuer le poids. 



BANQUE POPULAIRE XI - COQUE CENTRALE


La coque est assez poche de celle de Gitana 17, avec des flancs plus rectilignes et légèrement plus évasés, ce qui entraîne une flottaison plus large et une surface de pont plus importante. 


BANQUE POPULAIRE XI- COQUE CENTRALE
©François Chevalier Juin 2022

La ligne de quille est moins tendue sur a partie arrière.



SVR-LAZARTIGUE - COQUE CENTRALE


L’étrave est très inversée, comme sur les AC45, et la ligne de quille assez creuse. Les fonds sont relativement plus arrondis que ses deux concurrents, surtout dans la partie centrale, pour un passage plus doux dans les phases d’entrée et de sortie dans l’eau, ce qui entraîne aussi une réduction de surface mouillée. Les flancs sont très évasés, avec une généreuse réserve de flottabilité, permettant de créer un espace de manœuvre sous le pont, en arrière du mât, avec ses deux sorties par les cockpits latéraux.

SVR-LAZARTIGUE - COQUE CENTRALE
©François Chevalier Juin 2022

Les équipiers aux winches sont totalement à l’abri des embruns. Si la surface frontale de la coque elle-même, qui définit la résistance à l’air et aux embruns, est supérieure aux autres concurrents, celle de l’ensemble coque et pont est bien inférieure. 



GITANA 17 - FLOTTEURS


L’étrave et les sections sont proches d’un AC45, avec des fonds plus plats à l’avant et à l’arrière. 

GITANA 17 - FLOTTEURS
©François Chevalier Juin 2022


Étroits et assez hauts, ils offrent une bonne réserve de flottabilité.



BANQUE POPULAIRE XI - FLOTTEURS


Leur section est assez conventionnelle, étrave tulipée, fonds plats à l’avant et l’arrière, arrondis au centre, flancs évasés et pont en pointe.



BANQUE POPULAIRE XI - FLOTTEURS
©François Chevalier Juin 2022

Ils ont une relative bonne réserve de flottaison.




SVR-LAZARTIGUE - FLOTTEURS


Avec une étrave inversée, ils sont un peu moins larges que ceux de Banque Populaire XI, mais plus hauts, flancs légèrement évasés et pont en pointe. 



SVR-LAZARTIGUE
 - FLOTTEURS
©François Chevalier Juin 2022

Les fonds dans la partie centrale sont plus arrondis que sur les deux autres. Ils ont autant de volume que ceux de Gitana 17 et 10% de plus de volume que ceux de Banque Populaire XI.



SECTIONS DES TROIS ULTIMES


Une vue des sections des trois Ultim met en évidence leurs différences architecturales.


©François Chevalier Juin 2022


Le secret qui entoure la conception et la construction de ces Ultim, que l’on constate de plus en plus partout ailleurs, rend de plus en plus difficile l’analyse de l’évolution architecturale.


Les communiqués de presse ne nous apprennent pas grand-chose des modifications effectuées lors des remises en chantier d’hiver. Mais la mise à l’eau d’un voilier dévoile ses formes, et personne ne pourra m’empêcher d’essayer de les reconstituer, afin de vous les montrer et de tenter de les comparer.


Ultim


Longueur hors tout maxi : 32 m

Bau maxi : 23 m 

Tirant d’air : 120 % de la plus grande longueur.


François Chevalier - 1er juin 2022

vendredi 7 janvier 2022

2022

2022 

Nous vous présentons tous nos meilleurs vœux et d'avance vous remercions de l'aide que vous nous apporterez à chaque fois que nous nous interrogerons sur un sujet relatif à notre livre en construction : Les Impressionnistes et la Plaisance...

We wish you all the best and we would like to thank you for the help you will give us each time we will have questions about a subject related to our upcoming book: The Impressionists and Boating…